Hôtel de Ville
   Place Jean Tailliez
   62710 Courrières

   Tel : 03.21.74.80.20
   Fax : 03.21.49.44.30
     Nous contacter

Jumelages actuels

Barlinek
Aylesham
Weissenthurm (rhein)

Accueil > Notre commune > Jumelage

JUMELAGE



BARLINEK

Jumelée avec Courrières depuis 1994
Ville située à 1103 km de Courrières.
Visiter le site de la ville de Barlinek (site traduit en Français)

Barlinek - capitale verte de la Poméranie d'ouest. Entourée de nombreux lacs, bois et coteaux, cette ville pittoresque se trouve dans le sud de la voïvodie Zachodniopomorskie, au bord de la vaste Forêt de Barlinek (Puszcza Barlinecka).




WEISSENTHURM (RHEIN)

Jumelée avec Courrières depuis 1975.
Ville située à 403 km de Courrières.
Visiter le site de la ville de Weissenthurm

Weissenthurm est une municipalité et chef-lieu du Verbandsgemeinde Weissenthurm, dans l'arrondissement de Mayen-Coblence, en Rhénanie-Palatinat, dans l'ouest de l'Allemagne.




AYLESHAM

Jumelée avec Courrières depuis 1974.
Ville située à 197 km de Courrières.
Visiter le site de la ville de Aylesham

Aylesham est un village et une paroisse civile dans le district de Douvres dans le Kent, en Angleterre. Le village est situé environ 6,5 miles (10,5 km) au sud-est de la ville de la cathédrale de Canterbury, et environ 8,5 miles (13,7 km) au nord-ouest de la ville et le port de Douvres.



LE JUMELAGE AU QUOTIDIEN


SOLEIL ET VISITE DE NOTRE RÉGION POUR LA DÉLÉGATION DE WEISSENTHURM

Le vendredi 2 octobre, à l’invitation de Monsieur Carlier, Président de l’Amicale des Donneurs de Sang, une délégation de 28 personnes emmenée par Monsieur Heim, Maire et Président de la Croix-Rouge, est venue rendre visite à ses correspondants courriérois.

Les familles d’accueil ont retrouvé avec plaisir leurs hôtes, bien contents d’arriver après un parcours perturbé par de nombreux bouchons. La journée du samedi a été consacrée à la visite de 2 sites qui sont des témoins et la mémoire de notre région.

Le matin, le groupe s’est replongé dans l’histoire du bassin minier en parcourant le centre historique minier de Lewarde. C’est ensuite dans la ville de Douai que s’est déroulée l’après-midi, avec d’une part la visite des salles de l’hôtel de ville et du beffroi et d’autre part un rendezvous avec la famille Gayant (les géants de Douai) dans leur local, en attente de leur prochaine sortie. Le Dimanche matin a permis au groupe de découvrir les activités et le musée du Club d’Histoire Locale avant de se retrouver pour partager un repas convivial.

Afin d’entretenir les liens d’amitié, une nouvelle rencontre est déjà prévue à Weissenthurm en 2016.




DEUX SEMAINES INTERNATIONALES DANS LE CADRE DES JUMELAGES AVEC WEISSENTHURM ET BARLINEK


La municipalité a accueilli, les 27 et 28 juin, une délégation de Weissenthurm de 24 personnes composée d’élus, de familles et de 12 danseuses. Après la réception en l’hôtel de ville, les familles ont retrouvé leurs correspondants.

Les élus ont constaté les transformations de la commune (nouveaux vitraux, salle Breton, nouveau quartier Breton…) et ont eu un aperçu de quelques projets déjà bien avancés (nouveaux logements quartier des Fusillés, Trame verte-bleue…).

Les danseuses ont répété le très bel extrait de leur spectacle « Cabaret » qu’elles ont offert à la population courriéroise lors de la représentation du samedi soir du gala annuel des ateliers municipaux de danse, salle Rabelais.


La délégation a repris la route de l’Allemagne dimanche dans l’après-midi après une visite du musée du Louvre-Lens et un repas régional dans un restaurant lensois typique non sans avoir évoqué la vivacité du jumelage entre Weissenthurm et Courrières et notamment les visites, cet automne, des boulistes et des donneurs de sang.


Le 1er juillet, le nouveau Maire de Barlinek est arrivé à Courrières pour un séjour se terminant le 7 juillet avec 2 autres élus, 42 danseurs du groupe Frabryka Tanca, 3 de leurs professeurs et un accompagnateur. Après l’accueil au Centre Dolto, figurait au programme une visite de Courrières pour les élus et une répétition pour les danseurs. Le 2ème jour a débuté par un peu de shopping et un spectacle de grande qualité, à la salle Rabelais, présenté par les danseurs de Barlinek aux scolaires courriérois et aux membres des ateliers municipaux de danse.


La journée s’est terminée par la visite du Club d’Histoire Locale et la traditionnelle réception de fin d’année des enseignants pour les élus alors que les danseurs des deux villes se sont retrouvés pour un repas et une soirée festive au complexe Mendès France.

Le vendredi a été l’occasion pour les élus de découvrir la Côte d’Opale tandis que les danseurs et leurs accompagnateurs ont bénéficié d’une journée à Stella-Plage, 1er contact avec la mer pour certains d’entre eux. Le samedi 4 juillet, après une visite, en commun, au musée du Louvre-Lens et au Centre Historique Minier de Lewarde, les représentants de Barlinek ont pu se recueillir au monument polonais de La Targette, à Notre-Dame de Lorette et à l’Anneau de la Mémoire avant de retrouver les danseurs à la Ferme Pédagogique pour un barbecue dans une ambiance très conviviale. Le dimanche fut consacré à la visite de Paris agrémentée pour les élus par celle des jardins du Château de Versailles.


La découverte du Conseil Régional et de Lille était au programme des élus, le lundi. Mardi en fin d’après-midi, l’heure du départ avait malheureusement sonné après un spectacle de danses pour les résidents du Foyer Guy Mollet précédé de la réception officielle en mairie, au cours de laquelle le Maire de Barlinek a évoqué la visite d’une délégation courriéroise en Pologne en juin 2016 à l’occasion des festivités entourant l’élection de la reine de la forêt.



UNE DÉLÉGATION DE COURRIÈRES À WEISSENTHURM POUR LES 40 ANS DU JUMELAGE

Répondant à l’invitation de Monsieur Gerd Heim, Maire de Weissenthurm, Monsieur Christophe Pilch a emmené, le samedi 13 septembre, une importante délégation courriéroise composée d’élus, de membres de l’amicale des donneurs de sang, de l’harmonie Hilariter, du N’euro Jazz Band et du Club d’Histoire Locale dans notre ville jumelle. Les familles de l’amicale des donneurs de sang ont retrouvé leurs correspondants le temps d’un week-end alors que plusieurs temps forts ont eu lieu.

Le samedi soir, dans le hall de la grande salle communale, le Club d’Histoire Locale a présenté une exposition retraçant le jumelage et les échanges entre nos 2 villes au travers de la participation des différentes associations allemandes et courriéroises.

La soirée s’est terminée par un banquet animé par l’harmonie Hilariter et le N’euro Jazz Band ainsi que par 2 chorales et un groupe de danseuses de Weissenthurm. Au cours de ce banquet, Messieurs Christophe Pilch et Gerd Heim ont renouvelé les liens entre Courrières et Weissenthurm par la signature d’un nouveau « traité » en présence de 3 anciens maires de la ville. Le dimanche matin, la messe a été mise en musique par l’harmonie Hilariter et après un défilé en ville, un nouvel espace, où ont été hissés les drapeaux de l’Union Européenne, de Weissenthurm et de Courrières, a été inauguré aux abords du « Courrières-Park » de Weissenthurm.

Après la collation du dimanche 14 septembre et les traditionnels échanges de cadeaux, la délégation courriéroise a repris la route pour regagner Courrières dans la soirée sans oublier de s’échanger la promesse de se revoir bientôt.



UNE DÉLÉGATION DE BARLINEK À COURRIÈRES

Depuis de nombreuses années, notre commune et la ville polonaise de Barlinek entretiennent des rapports d’amitié.

Du jeudi 10 juillet au lundi 14 juillet, Courrières a accueilli une délégation conduite par Monsieur Zigmund Siarkewicz, Maire de Barlinek. Après une visite de notre commune le vendredi, Monsieur Christophe Pilch, Maire, a reçu nos amis polonais à l’Hôtel de ville et les traductions de Mesdames Coget et Buquet ont fait tomber les barrières de la langue.

Au cours de ce week-end, la délégation polonaise a visité le Louvre-Lens, Aquaterra et a découvert la salle de concert du Métaphone de Oignies. Le dimanche, elle s’est notamment rendue à Notre-Dame de Lorette, aux monuments polonais et tchécoslovaques de la Targette et au cimetière allemand à Neuville-Saint-Vaast ainsi qu’au mémorial canadien de Vimy.



COURRIÈRES AYLESHAM : 40 ANS DE JUMELAGE ET D’AMITIÉ

Si les relations franco-britanniques ont pu connaître quelques aléas au cours de l’Histoire, l’amitié entre Courrières et Aylesham ne s’est jamais démentie. Le vendredi 16 mai était une date particulière puisque nos 2 villes fêtaient leurs 40 années d’amitié. À cette occasion, plusieurs familles anglaises et françaises emmenées par Monsieur Jean-Claude Desprez, Président de l’association Amitié, ont été reçues à l’Hôtel de Ville.

Au cours de cette petite cérémonie conviviale, Monsieur Christophe Pilch, Maire, a offert un cadre « pêle-mêle » de photos retraçant quelques moments de ces 40 ans de jumelage et certains de ces clichés ont rappelé de bons souvenirs à nos amis britanniques. Lors de ce week-end, 15 familles ont été hébergées par les membres de l’association. Arrivées le vendredi soir, elles ont regagné la Grande Bretagne le dimanche après-midi après avoir partagé un repas ensemble dans une atmosphère particulièrement festive.



PÉTANQUE À WEISSENTHURM

Partis le vendredi 25 avril en début d’après-midi et après plusieurs heures de transport, les boulistes courrièrois ont été chaleureusement accueillis en début de soirée par nos amis allemands. Cette année, 9 adhérents de notre club de pétanque courriérois étaient au rendez-vous pour cet évènement sportif.

Le 26 avril, une atmosphère détendue s’était installée, mais l’esprit de compétition a vite repris le dessus : place à la pétanque sous un soleil radieux. Les hommes ont ouvert le concours le samedi avant de partager un barbecue dans une ambiance conviviale qui a été particulièrement appréciée par les boulistes courriérois.

Le dimanche, c’était au tour des féminines de Weissenthurm de concourir aux couleurs de leur commune et leur adresse n’a rien eu à envier à celle des hommes. Mais en fin de matinée, il était déjà temps de reprendre la route ! Les boulistes auront passé un court mais agréable week-end lors de ce concours de pétanque dont le principal but n’était pas la compétition en elle-même mais d’honorer la beauté du sport et l’amitié franco-allemande.